Ce que j’ai appris pendant ma vingtaine

Je vais vous résumer ici 3 points clés que j’ai appris et compris pendant ma vingtaine, comme toujours ils n’engagent que moi et j’ai encore du mal à toujours les appliquer, mais s’ils peuvent vous parlez aussi, please help yourself 🙂

Assumer

Assumer vos positions et vos actes, sans agressivité, et sans besoin de vous justifier si cela n’apporte rien à vos échanges. On ne peut pas plaire à tout le monde. Vos choix n’engagent que vous, même si vous entendrez tous les avis et leurs contraires quoi que vous fassiez. Vous avez envie de vous habiller tout en rose parce que c’est comme cela que vous sous sentez épanoui et que votre vie vous convient ? Faites-le. Vous avez envie de devenir vegan mais vous n’osez pas parce que vous ne pouvez pas refuser le gigot chez mamie dimanche ? Ou au contraire votre entourage vire au végétarisme et vous adorez la viande et ne comptez pas vous arrêtez là ? Pourtant, si vous n’aviez jamais mangé de viande ou si vous aviez toujours mangé végétarien par goût, cela ne choquerez personne aujourd’hui n’est ce pas? Si c’est votre choix assumez-le, expliquez le calmement et s’il fait sens pour vous garder votre cap sans entraver la liberté des autres.

Lâcher prise

Selon moi il y a plusieurs aspects dans le lâcher prise. Ces points là je les ai compris, mais honnêtement j’ai encore du mal à les appliquer !

Avec les autres : à tenter le plus souvent possible. Pas si simple quand on est entourés d’exemples où les gens restent bloqués au stade où ils veulent toujours avoir raison, ou quand cela nous démange par conviction. Je crois qu’il est important d’insister sur un point de vue dans les cas extrêmes, où il pourrait apporter du positif et de l’utile autour de vous, mais sinon, pour quoi faire ? Est ce que cela vaut la peine de vous revendiquer absolument comme le plus au courant ou le meilleur sur tel sujet comme s’il y avait un podium ? De débattre sur quelle est la meilleure façon absolue de cuisiner un plat avec quelqu’un qui pense l’inverse ? De monter une pièce de théâtre autour du déroulé d’un souvenir avec quelqu’un qui s’en souvient différemment ? Faites la part des choses, mais globalement cela n’apporte rien de + qu’un petit souffle de reconnaissance à l’ego si on vous donne raison. Je ne dis pas que vous devez baissez vos armes si vous envisagez ces situations comme une lutte pour le pouvoir, mais si vous pensez de telle façon grâce à tels arguments qui vous sont personnels, je crois que vous pouvez si vous le souhaitez les mettre en avant aux yeux des autres au moins pour les informer, libre à vous de gardez votre point de vue ou d’en changer grâce à leurs arguments, libre à eux de garder le leur également. Pour ma part il y a des sujets où je ne peux simplement PAS rester calme et avancer sans réagir, je ne sais pas moi-même comment réagir plus sainement mais j’y travaille haha.

Avec les actes : vous connaissez ce besoin de tout contrôler, le perfectionnisme à l’extrême sur le rangement, le ménage, le fait de manger hyper sainement à chaque repas, d’être KO mais de vouloir que tout soit parfait pour tel évènement de dernière minute le lendemain, et d’être limite un control freak qui dicte à son entourage l’attitude à adopter. Là il « suffit » (blague 😉 ) de prendre de la hauteur et de faire la part des choses, si l’aspirateur n’est pas passé chaque samedi est ce si important ? Des amis viennent diner chez vous et vous n’avez pas la journée à passer en cuisine, pourquoi pas un plat unique (type gratin, pâtes bolo…) ce que vous avez dans les placards pour concocter un apéro, et vos amis prennent le dessert ? A chaque chose son importance également, si votre objectif est de bien manger mais que le frigo est vide depuis une semaine et que vous vous contraignez à commander à manger chaque soir plutôt que d’aller faire les courses, là oui cela devient problématique.

Il n’y a pas de mauvaise décision

On est souvent amenés à faire des choix. Grand sujet qu’est le choix car il est toujours mieux de l’avoir mais il peut être un vrai casse-tête. Global ou quotidien il a différentes échelles. Boulot, amour, inscription quelque part, votre plat au restaurant, pâtes ou pizza, sport ou canapé, telle entreprise avec tel poste et tel salaire ou telle autre, je le prends en gris ou noir ce pull, aller à ce RDV ou l’annuler… Déjà si vous vous posez la question c’est qu’il y a du bon de chaque côté, je crois qu’il n’y a pas de mauvais choix seulement des options. Peut être qu’il faut prendre de la hauteur pour diminuer la pression, on a tendance a demander l’avis de nos proches mais chacun vous donnera son avis selon sa grille de valeurs pas forcément selon la vôtre. C’est sympa d’avoir un éclairage externe mais c’est vous qui décidez de votre vie. Comment choisir après… D’abord prendre le temps de réfléchir si c’est possible et nécessaire pour vous, écoutez votre intuition (trèèès important et trèèès souvent sous-estimé), visualisez vous dans l’une ou l’autre des options. Un choix se fait à un instant T selon le contexte de votre vie du moment, 10 ans plus tard il serait peut être différent sans qu’il soit mauvais aujourd’hui ou dans 10 ans. On croit très souvent qu’un choix est définitif et qu’il engage tout le reste de votre vie sans retour en arrière possible (moi la première), pas toujours, oui parfois, pour un temps donné à coup sûr ou s’il est pour la vie cela ne veut pas dire que d’autres options ne viendront pas s’y ajouter. Exemples: si vous couper vos cheveux, oui ils repousseront, choix pour un temps donné. Si vous prenez le pull gris, il y aura d’autres pulls noir et si c’est l’élu il sera encore dans le magasin demain (oui après tout pourquoi choisir quelquefois 😉 ). Si vous prenez ce boulot, peut être que dans 2 ans vous en changerez malgré le temps que vous avez investi à le choisir. Si vous achetez cette maison, vous pourrez la revendre, même si c’est engageant, même s’il y a des démarches, vous pourrez. Quoi qu’il en soit appréciez votre choix à fond. Si vous prenez la pizza, et bien savourez là ! Mais c’est pareil pour la salade si cela a été votre choix 🙂

Capture d’écran 2019-05-14 à 15.05.52

2 Replies to “Ce que j’ai appris pendant ma vingtaine”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s